Superstition : Liste complète de tous les mauvais présages

La superstition a toujours accompagné l’humanité à travers l’histoire et dans toutes les civilisations. Il convient de connaître la définition de la superstition pour comprendre ce qu’il en est réellement et s’apercevoir de la place qu’elle occupe dans la vie de l’Homme.

superstition

Qu’est-ce-qu’une superstition ?

La superstition est une croyance irrationnelle qui attribue des caractères fantastiques ou sacrés aux faits, aux gestes, aux paroles. Telle est la définition de base retenue. La définition des superstitions a changé avec le temps. Ainsi, au XIVe siècle, la superstition était considérée comme  » la religion des idolâtres  » ou  » l’adoration de faux dieux « . Cette définition a été formulée dans un contexte où la science a triomphé des sociétés. Au XVIIIe siècle, dans un registre plus ouvert et neutre, le terme superstition a été employé pour désigner toute religion et / ou préjugés qui vont au-delà de la raison.

Psychologie et superstitions

Dans le domaine de la psychologie, et plus particulièrement à la suite des explications du Dr Stuart A. Vyse, la superstition découle du processus de défense face à des situations difficiles. L’homme crée des rituels qui apaisent et confrontent sa peur de l’inconnu. Les superstitions, en effet, donnent à l’homme l’impression de savoir à l’avance les effets ou les résultats d’actes, de faits ou de paroles. Suivant cette optique, la vision psychosociale établit que la superstition est un mécanisme d’adaptation propre à l’Homme reposant sur la maîtrise de l’interaction entre l’être humain et son environnement.

Plusieurs types de superstitions

Il existe plusieurs sortes de superstitions. Certains ont une connotation négative, d’autres prédisent le bonheur. Il existe également une troisième et dernière catégorie de superstitions qui ne sont ni positives ni négatives, mais qui apportent une certaine clarté sur certains faits. Il arrive, par ailleurs, que des événements soient considérés comme des annonces de malheur dans certains pays ou chez certains peuples mais représentent des signes de bonheur dans d’autres pays ou chez d’autres peuples.

Voir un chat noir est-ce un mauvais présage ?

Selon la croyance toujours bien présente en Occident, un chat noir traversant devant vous annonce un malheur. D’autre part, croiser un chat noir est considéré comme un signe de bonheur en Angleterre et au Japon.

Pourquoi dit-on qu’ouvrir un parapluie dans une maison porte malheur ?

Cette superstition s’explique par le fait qu’il était très difficile d’ouvrir les parapluies par le passé. Le mécanisme d’ouverture était complexe et exigeait souvent des mouvements plutôt intenses et brusques. Il fallait, donc, se positionner dans un endroit vaste et bien à l’écart de tout objet et de toute personne pour éviter les incidents lors de l’ouverture du parapluie. Ainsi, le déploiement d’un parapluie dans la maison pourrait causer divers dommages : objets cassés, blessures, ….

Vendredi 13 est-il un jour maudit ?

La crainte du vendredi 13 ou la paraskevidékatriaphobie concerne un très grand nombre de personnes, notamment en Europe. Les personnes qui éprouvent cette crainte restent généralement cloitrées chez eux et arrêtent toute activité chaque vendredi 13 pour éviter les mauvaises expériences. Des études ont même permis d’établir que l’économie stagne, voire va à la baisse chaque vendredi 13. Le nombre 13 en lui-même connote le malheur dans certaines sociétés. De même pour le vendredi qui est considéré comme un mauvais jour. Plusieurs événements et mythes, dont des faits relatés dans la Bible sont à l’origine de la malchance du vendredi 13.

Pour d’autres le vendredi 13 est un jour de chance

Cependant, certaines personnes associent le vendredi 13 à la chance. Cela explique notamment la hausse des paris et l’augmentation des vente de tickets de loterie chaque vendredi 13.

Pourquoi dit-on qu’on risque 7 ans malheur quand on brise un miroir ?

Cette superstition est basée sur la valeur du miroir dans les temps passés. Les minéraux étaient très précieux dans l’Antiquité du fait de la très grande complexité de leur exploitation. Les premiers miroirs étaient faits en pierre polie ou en métal poli. Ce n’est que vers le Ier siècle que les miroirs en verre sont apparus et ce matériau était tout aussi rare et, donc, valeureux. Ainsi, les domestiques étaient sommés par leurs maîtres de 7 ans de malheur s’ils brisaient un miroir.

Les croyances sur le chiffre 7

Le chiffre 7 fait référence aux cycles de la vie chez les Romains. Les 7 ans de malheur désigne, alors, toute une étape de la vie passée dans le désastre total. Le miroir a toujours eu une symbolique forte au sein des différentes civilisations. Selon les croyances ancestrales grecques et romaines, le miroir est le reflet de l’âme. De ce fait, casser un miroir c’est briser son âme.

Les autres superstitions

Parmi les superstitions de bonheur qui portent encore les sociétés actuelles, on peut aussi citer :

Comment éviter les malédictions ?

Les superstitions et les présages de malheur sont aussi omniprésentes au quotidien. Un grand nombre de personnes évitent alors de :

  • renverser du sel au risque d’écoper de 7 ans de malheur,
  • passer sous une échelle,
  • se lever du pied gauche,
  • se couper les ongles le soir,
  • balayer la maison la nuit.
  • Retourner le pain sur la table

Les superstitions et les malédictions dans le domaine professionnel

Chaque métier a ses propres superstitions. Les plus connues sont celles qui alimentent le domaine de la couture et de la navigation marine.

De nombreuses superstitions touchent le domaine de la couture.

  • Se piquer un doigt avec une aiguille possède une signification précise qui varie suivant le doigt concerné. Il peut s’agir d’un bon ou d’un mauvais présage.
  • Faire tomber une paire de ciseaux indique la cessation de quelque chose.
  • Le fil vert porte malheur. Un vêtement cousu avec du fil vert porte, donc, malheur à celui qui le porte. D’ailleurs il est rare de voir à la télévision une personne avec un pull vert sur lui !

Dans le secteur de la marine, la superstition tient également une grande importance.

  • Il est notamment interdit de prononcer le mot « lapin » à bord des bateaux. A la place, l’équipage doit dire « l’animal aux longues oreilles » ou « le cousin du lièvre » s’il est vraiment nécessaire de parler de cet animal.
  • Par ailleurs, les navires ne doivent pas partir du port un vendredi au risque de subir de gros malheurs.
  • Le domaine de la navigation en mer regroupe encore de nombreuses superstitions.

Croire ou ne pas croire à chacun ses convictions

Les superstitions ponctuent le quotidien et ne disparaitront pas de sitôt. Y croire ou ne pas y croire relève des dispositions personnelles. De même l’association à la chance ou à la malchance repose sur les croyances individuelles.