Nostradamus le plus célèbre voyant de tous les temps

Nostradamus de son vrai nom Michel de Nostredame est un voyant célèbre né le 14 décembre 1503 à Saint-Rémy-de-Provence dans une famille juive convertie au catholicisme. Nostradamus apprend à lire et écrire auprès de ses aïeux et obtient son titre de Maitre es arts en Avignon. C’est à l’âge de 26 ans qu’il entreprend des études de médecine à Montpellier. Une épidémie de peste arrivant d’Italie le pousse alors à étudier les plantes pour soigner ses congénères.

Nostradamus obtient par la suite son doctorat, se marie et met au monde ses enfants, avant que ceux-ci ne succombent à leur tour de la peste avec leur mère. Seul, Nostradamus repart emprunter les routes de France pour soigner les malades qu’il rencontre. Ayant inventé « une poudre de senteur souveraine pour chasser les odeurs pestilentielles » qui semble efficace, il est alors appelé à chaque nouvelle épidémie…

Astrologie et prédictions

Âgé de 43 ans Michel de Nostredame épouse une jeune veuve Anne Ponsard et revient habiter la Provence. Là, il donne des consultations de médecine et d’astrologie tout en prodiguant divers soins à base de plantes dont il a le secret. Il prend alors le nom latin de « Nostradamus« . Il aura six enfants. De retour d’un voyage en Italie il commence à publier des almanachs et des prédictions basées sur les astres.

Son style énigmatique et ses prévisions plutôt justes lui valent le succès. Catherine de Médicis l’invite alors à la Cour et il gagne son estime en manifestant des dons de prophétie. Nostradamus annonce à la reine que ses trois fils seront un jour roi de France. Sa prédiction s’avère juste et sa renommée est assurée. Pendant près de 17 ans et jusqu’à sa mort le voyant célèbre dévoilera chaque mois dans son almanach un nouveau quatrain décasyllabique annonçant une prédiction (« Les Présages »).

Les Centuries de Nostradamus

Le 4 Mai 1555, Nostradamus fait imprimer à Lyon la première édition des « Centuries » regroupant quelques 353 quatrains mystérieux annonçant des faits marquants. La dernière édition posthume que nous connaissons en contient 942. Le succès est alors immédiat. Plusieurs milliers d’ouvrages ont été publiés dès lors, mais le vocabulaire de l’époque, mi-latin mi-vieux français a donné lieu à de nombreuses interprétations : la mort de Henri II, la Révolution française, le sacre de Napoléon Ier, ou encore la venue d’Hitler…

Le voyant célèbre fut alors traité d’hérétique par les uns, de prophète par d’autres, mais sous la protection de Catherine de Médicis il put continuer à exercer. Nostradamus meurt le 2 juillet 1466 d’une crise de goutte comme il l’avait prédit. Ses prédictions lui ont survécu et recèlent encore de nombreux mystères comme la fin du monde..

We use cookies in order to give you the best possible experience on our website. By continuing to use this site, you agree to our use of cookies.
Accept
Privacy Policy