Les médiums peuvent-ils se tromper ? Pourquoi d’un voyant à un autre les prédictions sont différentes ? La voyance existe-t-elle ? Qu’est-ce que la voyance de complaisance ? Enfin, nous traiterons surtout, de l’addiction à la voyance. Vous bénéficierez de conseils efficaces pour vous désintoxiquer rapidement des cabinets par téléphone !

addiction à la voyance

Addiction à la voyance

Consultez-vous un voyant pour connaître l’avenir ou pour vous rassurer à propos de l’avenir ? Si consulter un médium consiste seulement à être réconforté(e), alors le risque de dépendance à la voyance est réel. D’ailleurs, pourquoi consultez-vous des médiums ?

  • Vous vous sentez isolé(e) ?
  • Vous avez subi une rupture .
  • Vous êtes hésitant(e) sur un choix à faire ?
  • Vous avez fait face à un deuil ?
  • Vous souhaitez obtenir une solution rapide à un problème ?
  • Vous êtes dépassé(e) par les épreuves ?
  • Vous pensez être envouté(e) ?
  • Les arts divinatoires et la voyance vous fascinent ?

Si vous consultez plus d’une fois par semaine, vous êtes probablement accros aux voyants. Et peu importe le tarif d’une consultation, c’est le rythme qui cause la dépendance.

Devenir accro aux voyantes à cause de la complaisance

Consulter un voyant est plutôt une démarche courageuse. En outre, Le souhait de chacun est d’anticiper l’avenir et mettre toutes ses chances de coté ! Malheureusement, certaines personnes vendent de l’illusion. En s’accrochant à de fausses prédictions, les consultants deviennent de plus en plus accros aux médiums. Malheureusement, c’est un constat. La voyance de complaisance rend les personnes addicts aux voyantes !

Voyance : Des prédictions différentes

Vous avez souhaitez consulter plusieurs voyants et bien sûr les prédictions sont différentes ? Contacter plusieurs voyantes pour recouper les prédictions ne vous apportera qu’un sentiment de confusion. Le risque d’addiction à la voyance par téléphone est encore plus grand !

dépendance à la voyance

Voyance : Les fausses prédictions !

Un pseudo-voyant prophétisera sur les évènements liés à votre vie présente. Ses réponses seront adaptées de façon méthodique et insidieuse lors de votre consultation par téléphone. Il ne va pas, vous parler du futur, le voyant vous annoncera ce que vous souhaitez entendre. Donc vous n’en saurez pas plus !

Mais alors, la voyance existe-t-elle vraiment ?

Oui, la voyance existe. Et, pour ma part, voir le futur est plus simple que de savoir trouver les bons mots au moment T sans froisser le consultant. En outre, ne rationalisez pas les prédictions d’une voyante. La vie est pleine de surprises et d’imprévus que ni vous ni personne ne peut prévenir hormis un véritable médium.

Comme je le dis souvent, un voyant répondra à la question que vous vous poserez demain et pas à la question d’aujourd’hui !

Les mediums peuvent-ils se tromper ?

Bien sur les voyants peuvent être plusieurs à se tromper ! Nous l’avons constater avec les actualités, les élections etc. Néanmoins la voyance existe ! Mais parfois le consultant influence la consultation ! J’ai été confronté à ce type de situation avec certaines personnes. Il m’était impossible de mener à bien ma consultation.

Dès le départ, ces personnes vous influencent et sont parfois même désagréables quand ça ne va pas dans le sens indiqué. Par exemple : « Je vous préviens, j’ai déjà consulté 10 de vos confrères et ils m’ont tous dit qu’il y avait un retour ; ils ne peuvent pas tous se tromper ». Et pourtant…… malheureusement……

Addiction aux voyantes : Les charlatans qui surfent sur la peur !

A l’inverse, attention aux médiums qui vous plongereons dans les abysses. En effet, certains vous feront peur avec de fausses prédictions du genre « aucune possibilité d’évolution de vie, chakras bloqués, envoûtement et en dernier lieu, la mort. » Là aussi, le risque de devenir dépendant à la voyance et plus généralement à l’ésotérisme est élevé.

Une médium possédant un minimum d’éthique et de dignité refusera de maintenir un consultant dans la dépendance à la voyance.

Comment se désintoxiquer de la voyance ?

Bien sûr, la psychothérapie est le moyen le plus efficace de se désintoxiquer de la voyance par téléphone.Mais, en attendant voici plusieurs conseils pour lutter contre l’addiction aux médiums.

  1. Réduisez votre plafond de votre CB
  2. Si vous êtes dépendant de l’audiotel, demandez à votre opérateur téléphonique d’interdire les appels sur les numéros spéciaux.
  3. Écrivez dans un cahier tout ce que vous avez dépensé en médiums, pour prendre conscience de votre consommation.
  4. Si le besoin d’appeler une voyante est irrésistible, laissez vous 10mn de plus !
  5. Si vous êtes vraiment isolé(e), Des associations comme SOS Amitié sont joignables 24H24
  6. Parlez à des personnes sur les forums qui comme vous ont une dépendance aux voyantes.
  7. Contactez un spécialiste des nouvelles addictions

À l’aide, je suis ensorcelé

Attention aux personnes mal intentionnées qui vous feront croire que la cause de vos problèmes est lié à un envoutement. Effectivement de nombreux apprentis sorcier s’amusent à lancer des sorts. Mais ceux là, se font plus de mal qu’ils ne le font à autrui.

D’ailleurs, il suffit d’observer leur vie, pour voir le grand désert dans lequel ces personnes vivent. Si ils avaient autant de pouvoir occultes, ils exploiteraient leur sortilèges pour améliorer leur propre condition de vie. Est-ce le cas ? Ne cultivez pas l’addiction à la voyance par téléphone à cause d’un escroc qui désir vous faire peur avec un envoutement !

Si vous êtes addict au cabinets de voyance par téléphone, je vous invite à vous reconnecter au Divin. La foi vous offre une force indescriptible. Le divin vous aime, il aime tous ses enfants, ne donnez pas de pouvoir à une personne de diriger votre vie, même pas à la meilleure voyante du monde !

Prenez le temps de réfléchir !

Posez-vous deux fois la question avant de consulter et donnez vous du temps : Suis-je réellement prêt(e) à tout entendre quand je consulte un voyant ? Et, est-ce que ça vaut vraiment la peine ?

Si vous vous sentez victime d’une arnaque, trop nombreuses sur le web, vous pouvez contacter l’INAD. Ils sauront vous conseiller et/ou vous assister juridiquement !