Augustin Lesage est un peintre français né le 9 août 1876 dans le Pas-de-Calais. Il n’était pas destiné à ce métier et se prédestinait davantage à être un mineur comme son père. Mais tout bascule quand il est parvenu à communiquer avec les esprits par hasard. Grâce à des œuvres d’art pleines de mystère, il est devenu un médium connu par ses paires. Il est la preuve vivante de l’existence des esprits et de la métaphysique.

Comment Augustin Lesage peint ses œuvres ?

À l’âge de 35 ans au cours de l’année 1911, Augustin Lesage entend une voix au fond d’une mine. Le message entendu était « ’un jour, tu seras peintre »’. Cependant, il ne connaît pas tout de suite les raisons ou l’interprétation du message.

Mais un jour, il participe à une séance de spiritisme avec des amis. Le medium confirmait alors l’information. Il saura alors qu’un esprit communiquait le présage.

Augustin Lesage commence sa nouvelle carrière en 1912. Il débute avec une toile dont la dimension est de 3 x 3m. Une entité lui a demandé d’acheter quelques fournitures afin de réaliser cette œuvre. Il effectue des emplettes dans la ville voisine.

Le médium réputé ramène des pinceaux et des peintures aux différents coloris. Le plus surprenant est la manière dont il a conçu le canevas. Il travaillait uniquement le soir en rentrant de la mine.

Après 12 heures de travail dans des conditions difficiles, la fatigue disparaissait dès lors qu’il se mettait face à son tableau. Il entrait alors dans un état de transe. De ce fait, ce sont les esprits qui prenaient le relais et faisaient les tâches à sa place. L’ouvrage a été parachevé après un an. Il s’agit d’un premier d’une longue lignée. Près de 800 œuvres sont répertoriées en tant que création de l’artiste.

Quel est le style d’Augustin Lesage ?

Ce médium connu en France n’a pas suivi la moindre formation en art. Il est également un étranger dans le monde artistique. Je peux alors considérer le peintre comme un autodidacte. Il rejoint ainsi la catégorie des artistes de l’art brut.

D’ailleurs, ce style est visible en observant de près les ouvrages conçus après une séance de spiritisme. Il sort des sentiers battus. On remarquera principalement une notion de marginalité. Je pourrais encore parler du côté rebelle. Les peintres de ce mouvement ne se préoccupent pas des critiques du grand public.

Les peintures d’Augustin Lesage sont aussi qualifiées de médiumniques. En effet, c’est sa capacité à communiquer avec les esprits qui guident son pinceau. Les peintures médiumniques montrent certaines particularités à savoir la disposition d’un trait parfait. Elles n’ont pas requis des retouches et restent symétriques.

L’artiste exécute les dessins sans utiliser un croquis préparatoire. Les figures sont réalisées sans qu’un projet spécifique soit défini au préalable. Il est amené à effectuer deux gestes au moment de créer une œuvre.

L’esprit commande des mouvements de bas vers le haut. Puis le voyant réputé pour ses dons de divination colore par accumulation de micro éléments. Le sujet de l’œuvre est dévoilé au fur et à mesure de la progression du dessin.

Quelle est la relation entre l’art et la voyance ?

En 1921, ces œuvres ont tapé dans l’œil de Jean Meyer. Il était à l’époque le directeur de la Revue spirite. Il rend visite au médium connu et devient son mécène. Après douze ans à cumuler deux emplois, il décide de se consacrer exclusivement à la peinture.

D’après les Augustin Lesage, il est parvenu à communiquer avec les esprits de sa petite sœur Marie. Elle était décédée à l’âge de 3 ans. La défunte était l’instigatrice des premières œuvres de son frère. Avec le temps, le médium réputé a fait appel à Léonard de Vinci au moment d’employer des peintures à l’huile.

En 1925, c’est autour de Marius de Tyane qui emprunte le corps du réceptacle. Le médium est décédé en 1954. Et curieusement, la cause de son décès est une maladie des yeux, qui lui force à abandonner l’activité quelques années auparavant.

Les voyants réalisant une séance de spiritisme sont reconnus avec la mention médium spirite. Augustin Lesage se servait de tableau en tant que support de prédilection à l’instar des tirages de carte. Il servait de lien karmique entre le monde des vivants et les esprits. À l’heure, je peux encore retrouver d’innombrables sites proposant la discipline.