Cabinet de voyance par téléphone avec une véritable médium.

Accueil - Consulter ma page de déontologie

cabinet de voyance serieuse


Barbara Dorveaux s'engage à ne faire aucune parade occulte à être franche et assidue lors de ses voyances.


Si elle ne sent pas une consultation elle se réserve le droit de la reporter ou d'annuler le RDV plutôt qu'à gâcher la consultation.


Si Barbara Dorveaux ne capte pas son client elle s'engage de ce faite à arrêter la consultation au bout de quelques minutes et de ce faite à rembourser expressément son client.


Barbara Dorveaux s'engage à ne prendre aucune note sur ses clients.
Cette voyante s'engage à ne prendre ni les mineurs ni les personnes fragilisées psychologiquement.


Aucun logiciel n'est utilisé lors de la pratique de la voyance.
Cette médium est tenue à une obligation de moyen et elle mettra tout en œuvre pour vous être la plus efficace possible, elle vous informera également des limites sur la voyance.


Barbara Dorveaux médium pure ne pratique en aucun cas les dérives occultes, magie noire, retour d'affection etc.


Elle restera le plus objective possible et la plus franche possible et faire preuve de psychologie pour annoncer certain évènement qui pourrait sembler désagréable à son consultant.


Barbara Dorveaux ne pratique pas la complaisance et refusera de ce faite certaines personnes dépendantes aux illusions. dans certains cas elle se réservera le droit de vous orienter vers un médecin formé et diplômé qui sera beaucoup plus efficace qu'elle même Barbara Dorveaux s'engage à ne prendre que trois à quatre clients par jours maximum.


Le paiement par carte bleue est entièrement sécurisé. Etant donné le nombre de client que Barbara Dorveaux doit gérer aucun suivi de consultation ne sera effectué.
Cette voyante n'annonce ni les décès ni les maladies graves à moins que le client en fasse la demande au début de la consultation à ses risques et périls.


Barbara Dorveaux pratique sous sa véritable identité. Dans certains cas Barbara Dorveaux peut procéder à des règlements en deux ou trois fois si la personne rencontre des difficultés financières.