origine astrologie

La Rédaction du guide de la voyance : Vous êtes une jeune voyante pleine de talent. Pourriez-vous nous parler de vos débuts, de votre parcours ?

Barbara Dorveaux Tobolosky: Je pratique la voyance depuis l’âge de 14 ans, j’ai initialement poursuivi des études financières dans la mesure où je ne songeais pas à la voyance comme un métier mais comme une passion. J’ai travaillé comme comptable sans grande conviction, il s’agit d’une période douloureuse de mon passé, en effet j’étais à cette époque très mal dans ma peau devant faire face à un trop plein d’émotion que je n’arrivais pas à extérioriser. Je pratiquais la voyance à titre gracieux auprès de mes amis et de mes collègues de travail. Le destin a mis sur mon chemin des personnes ainsi qu’un organisme très important, qui m’ont permis de canaliser mon don de médiumnité. En effet, ces derniers furent très surpris de la qualité de mes prédictions et ils insistèrent pour que j’en fasse profession et que je m’établisse à mon compte. Ma vie pris alors tout son sens puisque je savais enfin quel était mon chemin.

La Rédaction du Guide de la voyance : Quel est le déroulement d’une consultation ? Quelle est votre méthode de travail ?

Barbara Dorveaux : Les maîtres mots sont communication et contact ! Je débute la consultation de voyance en expliquant à la personne le but de la voyance et je leur explique que je suis un guide et non Dieu. Nous sommes les prophètes de notre propre destinée et nous devons le retenir !! J’explique clairement que je ne suis pas maître de leur avenir, que je n’ai pas le pouvoir de changer l’eau en vin et surtout que c’est à eux de pousser leurs propres portes. Puis une fois que tout cela est bien clair, je commence ma consultation en m’appuyant sur mes cartes, je m’intéresse au passé proche ainsi qu’au présent car cela me permet de vérifier si je suis bien connectée à mon interlocuteur et surtout cela m’aide à mieux aborder leur avenir. Puis, tout au long de la consultation, je me sers de mes oracles afin de confirmer mes flashs. Nous revenons ensemble sur tous les points sensibles afin de comprendre ce qui peut paralyser le consultant et lui permettre de redevenir maître de sa destinée. Les consultations par téléphone avec un médium doivent avoir le même cheminement je recommande à mes clients de m’envoyer une photographie par mail, courrier ou voie postale cela me sert comme support supplémentaire ce qui me permet d’offrir une consultation précise. Je garde toujours des contacts avec ma clientèle. Je leur demande un retour de leur voyance, cela me permet de me situer vis-à-vis de ma voyance et surtout garantir un travail de qualité. Chaque consultation est unique puisque chaque client est unique.

La Rédaction du guide de la voyance : Vous arrivent-il de faire des prédictions généralistes (pour le monde, la France, des personnalités) ?

Barbara Dorveaux : Non. Je n’ai pas eu l’occasion de faire des prédictions de voyance généralistes. Par contre, j’ai déjà collaboré sur des disparitions et je travail en parallèle avec un consultant en criminologie. La Rédaction : Selon vous, notre avenir est-il tout tracé à l'avance ? Si l'on est prévenu d'un évènement, peut on avoir une influence pour le modifier ? Barbara Dorveaux : Je pense effectivement que les grandes lignes sont tracées. Par contre, je pense qu’il est possible d’influencer son destin si l’on est prévenu d’un événement à l’avance. Je crois que l’on n’a pas q’une seule route, ni même 36 mais seulement deux : la bonne et la mauvaise. Je suis certaine qu’il est toujours possible dans sa vie de rattraper la bonne voie à condition de laisser le passé et les doutes derrière soi